Les clubs de golf

LES CLUBS DE GOLFS : LES BOIS, LES FERS, LE PUTTER

 

Un golfeur à la possibilité de choisir 14 clubs de golf au maximum dans son sac (l’épuisette ne compte pas). Quels sont les types de clubs que l’on peut choisir ?

Les clubs de golf: Les Bois

Ces clubs vous permettent d’envoyer la balle très loin. Historiquement la tête était en bois d’où leur nom, aujourd’hui le bois est remplacé par l’acier, le titane ou le graphite. En général, utilisé sur les départs (de PAR 4 et PAR 5) où il est nécessaire de parcourir beaucoup de distance, les bois peuvent être utilisés également sur les fairways toujours avec le même objectif de parcourir un maximum de longueur. Les bois les plus utilisés sont le Driver Bois n°1 qui ne peut se jouer que sur un départ avec la balle surélevée par un tee. Les bois de parcours (jouable aussi des départ) n°3, n°5 et n°7.

Les différences fondamentales de ces clubs sont :

  • L’inclinaison de la tête de club, 10° en moyenne pour un driver, jusqu’à 21° pour un bois 7.
  • La longueur du manche, plus long pour le driver et de moins en moins long pour les bois ayant un numéro élevé.

Les clubs de golf: Les Fers

Ces clubs vous permettent de réaliser tous les coups de golf, sauf sur le green où un putter est utilisé (rubrique suivante). La tête de ces clubs est généralement en acier. Les fers sont numérotés de 1 à 9. On trouve également le PW (Pitching Wedge) et le SW (Sand Wedge). Plus le fer à un numéro faible plus, plus la tête de club sera fermée (angle d’inclinaison proche de 0°) plus la balle sera basse et la distance parcourue sera longue. A l’inverse plus le numéro est élevé, plus la tête de club sera ouverte (angle d’inclinaison s’approchant de 90°) plus la balle sera haute et la distance parcourue sera courte.

Le PW est communément appelé le Pitching Wedge. C’est un peu le nom du fer n°10 ! Le SW complète la série. Le SW est communément appelé le Sand Wedge. C’est le fer dont la tête est la plus ouverte, avec une forme un peu plus particulière, sa semelle étant plus large. Il est utilisé pour les sorties des bunkers mais également sur herbe quand on veut faire des approches en lob afin que la balle ne roule pas beaucoup après l’impact sur le green.

Plus les fers ont un numéro élevé, plus la longueur du shaft sera courte et plus l’angle d’ouverture du club sera ouvert. Cela permet d’avoir une meilleure précision au détriment de la longueur.

En général, les golfeurs prennent une série de fer qui commence au n°3 jusqu’au 9 incluant également le PW et le SW.

En effet la majorité des joueurs préfèrent utiliser un bois 5 plus facile à jouer pour parcourir la même longueur qu’un fer 2 ou fer 1 plus difficile à jouer.

Nous allons tenter de répondre à vos questions qui ressortent le plus souvent:

  • Quel club de golf choisir ? ou comment choisir ses clubs de golf ?
  • Quel shaft pour quelle vitesse de swing ?

Commençons par indiquer les distances moyenne en mètre en fonction des clubs:

CLUB DE GOLFDISTANCE HOMMEDISTANCE FEMME
SW (SANDWEDGE)55 > 9040 > 55
PW (PITCHWEDGE)75 > 11050 > 70
FER 985 > 12055 > 85
FER 8100 > 13060 > 100
FER 7110 > 14065 > 110
FER 6120 > 15070 > 120
FER 5130 > 16075 > 130
FER 4140 > 17085 > 140
FER 3 – HYBRIDE 22°150 > 18090 > 145
FER 2 – HYBRIDE 15° – BOIS 5160 > 190100 > 155
BOIS 3170 > 215115 > 165
DRIVER180 > 240140 > 185

clubs de golf

On remarque nettement la variation entre les distances des hommes de celles des femmes. Celle-ci peut s’expliquer par la corpulence plus élevée en règle général chez l’homme, la vitesse de swing et donc la puissance plus importante.

Quel club choisir sur le parcours et dans quelle circonstance ?

Quel club de golf jouer au départ?

Le premier coup, au départ de chaque trous, est le seul où le joueur peut positionner sa balle sur un tee. En bois ou en plastique, le tee n’est pas obligatoire mais offre un certain confort pour taper son 1er coup. Selon la distance, l’architecture du trou, on soit jouer un fer, un hybride, un bois de parcours ou bien un driver. La plus part du temps, les golfeurs choisissent instinctivement le driver, pour aller le plus loin possible et dérouler son swing sans retenue. Les golfeurs vont chercher de la distance au détriment de la précision. Ils auront donc plus de chance d’être moins précis et de finir dans les obstacles du parcours.

Les clubs de golf 1

Il y a eu beaucoup de progrès technologique sur les matériaux de golf dans les années 90, comme le titane puis le carbone. Les clubs sont de plus en plus performants et répondent de mieux en mieux aux exigences des pratiquants.

Les têtes de clubs ont été repensées, comme pour le driver. Les fabricants réalisent des têtes plus imposantes depuis 20 ans (jusqu’à 460cc). Le driver est devenu plus facile à jouer, pourtant avec le manche le plus long et l’ouverture de tête la plus fermée de notre sac, il reste quand même le plus difficile à maîtriser.

Dans les mauvais jours, lorsque le swing fait des siennes, plus de sensations, quand la zone de réception est moins large, qu’il y a des obstacles d’eau, du rough ou des bunkers, il est essentiel de garder la tête froide. On peut alors réfléchir à réaliser son coup de départ avec un bois de parcours ou un fer long. Plus ouvert qu’un driver, avec un manche légèrement plus court, le bras de levier est moindre, et permet au jouer d’avoir un meilleur contrôle, finalement en ne perdant que peu de distance.

Pour allé plus loin, au delà du choix de la tête du club, le manche ne doit surtout pas être abandonné. Plus communément appelé « shaft », ce dernier représente le moteur de votre club, et doit s’adapter à votre vitesse de swing pour obtenir le meilleur équilibre entre contrôle et distance.

Quel club utiliser pour le 2e coup ?

Notre souhait est d’avoir réalisé le plus de distance et d’être dans une zone relativement confortable pour aborder le coups suivant. Vous pouvez très bien retrouver votre balle, par exemple, enseveli dans le rought, les pieds dans le sable du bunker, ou encore avec la balle plus basse que les pieds. Tout un tas de paramètres négatifs pour sécuriser son futur coup. Mais on va regarder de façon positive et prendre l’exemple d’un par 5 de 400 m.

Apres avoir fait un très jolie drive de 200 m, je me positionne devant ma balle, sur le fairway et m’aperçois qu’il me reste plus que 200 m pour atteindre le green. Sachant que, le green est protégé par ses bunkers et que l’obstacle d’eau sur ma gauche risquerait de me faire perdre deux coups. L’objectif est d’être en 3 sur le green, afin de me laisser deux putts pour faire le par. Je pourrai très bien frapper un bois de parcours qui me permettrait certainement de faire la distance et atteindre le green en seulement 2 coups. J’ai donc le choix avec mon bois 5, mon fer 3 ou mon hybride, pour trouver le bon rapport entre facilité d’action précision et distance.

Les bois, avec des balles tendus, me permettront de davantage faire rouler la balle. Les fers quand a eux, plus difficiles a jouer, moins tolérants, me réduiront la distance du coup.

Mon choix va se porter sur l’hybride, compromis entre le fer et le bois, il me semble être l’outil idéalement adapté pour ce coup. Plus tolérant et plus précis, ce club ne me permettra pas, à mon niveau, d’atteindre le green, par contre ma balle aura plus de chance, déjà de rester sur le parcours et d’être proche du  green.

Apparu dans les années 2000, l’hybride a été inventé pour se substituer aux longs fer, souvent compliqué à prendre en main. Avec des faces de clubs plus fermées et des manches plus longs, les fers 2-3-4 étaient souvent particulièrement difficiles à jouer et ne pardonnaient pas grand-chose. Le club hybride est un compromis entre la longueur d’un manche de long fer, et une tête de club typée « bois ». Avec une semelle plus imposante et un équilibre situé vers le bas du club, les risques de « grattes » sont amoindris. La nature de trajectoire de la balle se rapproche d’un fer traditionnel et dans l’idée d’attaquer un green lointain, les espoirs de voir la balle s’arrêter proche du trou sont bien plus grandes qu’avec un coup de bois.

Quel club choisir à l’approche du green ?

Arrivé au alentour du green, c’est le moment de sortir du sac vos wedges,… ou votre putter !

Même pour les meilleurs, il n’est pas toujours évident d’atteindre le green en régulation. Les obstacles des parcours sont réfléchis par les concepteurs de golf, qui se font un malin plaisir à bien défendre les green. Par des bunkers, des obstacles d’eau, ou parfois des zones de sol plus complexes à aborder. La hauteur de coupe du gazon peut aussi avoir une influence sur la difficulté du coup.

Pour répondre à ces complications, les wedges sont les clubs tout à fait adaptés. Avec des manches plus courts, et des ouvertures de tête plus grandes, nous pouvons être plus précis mais pour moins de distance.On a donc des balles pus hautes, qui s’arrêtent vite au contact du green.

Souvent jouer pour des coups de moins de moins de 80 m, les wedges ont un degrés d’ouverture allant de 52° à 60° en général. Le 52° vous permettra de réaliser de longues approches. Le 58° et + nommés lob-wedges, vont sortiront des petits obstacles de 3 m à 50 m, comme pour les sorties de bunker à proximité du green. Ou par exemple, lorsqu’il s’agit de sauter par dessus un bunker ou encore de sortir des roughs épais.

Vous l’aurez compris, les wedges représentent des outils indispensables au sac de golf. Ils permettent de rattraper des mauvais coups précèdent.

Nous voila maintenant sur le green. Nous sortons notre arme absolue qui est le putter. C’est sans doute le club que l’on néglige le plus. Pour autant, 1 coup sur 2 est réaliser avec cet outil.

Il existe des multitudes de putters, il faut trouver le putter qui s’adapte à vous. Souvent, les formes de têtes les plus simples peuvent suffire.

Pour ceux qui ont des difficultés à positionner le club dans la bonne ligne, les marques ont inventé des têtes  qui offrent une structure d’alignement plus marquante. De même, le poids de la tête est primordial.

L’idée est de choisir un putter avec lequel vous avez de la sensation, et surtout une confiance. La confiance c’est le cœur du jeu au golf. Avoir confiance en son matériel.

Golfeur tapant un coup au départ
les clubs de golf

En bref, Vous l’aurez bien cerné, chaque sac de golf est différent ! Selon votre niveau de jeu, il existe beaucoup de combinaisons. Pour pallier à cette rigueur que le golf nous impose, il existe la possibilité du « sur mesure » dit « fitting ». C’est une analyse très pertinente de votre swing via des capteurs qui permet de ressortir des statistiques précises sur votre jeu. Et ce, afin d’obtenir le matériel qui vous correspond le plus.

Conclusion

Parmi ces différentes catégories le golfeur peut choisir jusqu’à 14 clubs de golf. En général les 14 clubs choisis sont :

  • Bois 1 – Bois 3 – Bois 5
  • Fer 3 à 9
  • PW et SW
  • Putter

Le 14ème club choisi va dépendre des personnes. Vous n’êtes pas obligé d’en avoir un !

Souvent cela peut être un bois n°7, un fer n°2, un SW additionnel aux caractéristiques différentes du SW standard ou encore un hybride (club de golf mixte entre un fer et un bois de parcours). Le compte est bon !

Les principales marques de clubs de golf sont Ben Hogan, Callaway, Cleveland, Cobra, Taylor Made, Titleist, Wilson, Ping, Mizuno…

Un élément essentiel qui va différencier les clubs c’est la qualité du shaft. Plus ou moins flexible, en fonction de la force exercée sur celui-ci. Donc hommes, femmes, enfants et senior auront des besoins différents …