Le chip au golf

Le chip normal

Une fois acquise, une bonne technique de chippping, la bataille est pratiquement gagnée. Que vous ayez à jouer en montée ou en descente, long ou court, que la balle doit plus ou moins bien placée, vous avez besoin d’une technique bien solide pour chipper. Certains coups autour des greens sont plus risqués que d’autres, néanmoins la même approche simple s’impose.

le chip au golf

  • Les mains sont légèrement en avant par rapport à la balle.
  • La pression du grip comme pour le putter
  • L’inclinaison du corps légèrement vers le trou, pour favoriser une frappe descendante
  • Les mains un peu plus basse sur le grippe pour avoir un meilleur contrôle
  • Les genoux un peu fléchis pour mieux ressentir vos jambes
  • Le stance étroit, pas de plateforme large
  • La balle légèrement en arrière du centre, afin de favoriser un mouvement descendant à l’arrière de la balle.

Avant de taper son coup, il s’agit de bien visualiser. Comme un putt, le chip au golf réclame une petite étude préalable, afin d’estimer comment la balle va se comporter après avoir atterri sur le green. Pour cela, il faut choisir un point de chute et imaginer la roule qu’elle va faire ensuite.

  • Tenir le club sans trop le serrer, en ayant la sensation d’avoir les bras décontractés
  • Ouvrir le stance par rapport à la ligne de jeu, ce qui permet de mieux voir la ligne, et de faire jouer uniquement les bras et les épaules
  • Maintenir son menton relevé et son dos droit
  • Garder son grip très léger à l’adresse.

Le mouvement du chip au golf est assez simple, c’est une action en deux temps, plus contrôlée par les épaules que par les bras et les mains. Il n’y a pas besoin de puissance.

Commencer le backswing par le mouvement des épaules. Les bras et les mains suivent. Les bras restent assez solidaires du corps. Pour cela forcez vous à maintenir tant que possible l’arrière du bras droit (pour les droitiers) au contact du buste. Inutile de se précipiter à la montée et à la descente, prenez votre temps et garder le rythme.

Revenir sur l’arrière de la balle avec un mouvement descendant, ne pas essayer de lever la balle. Elle se lèvera mécaniquement par la bonne exécution du geste. C’est l’ouverture du club qui s’en charge.

Même si le mouvement est court, ne pas taper la balle. Il faut accélérer doucement.

Pendant tout le mouvement il est essentiel de garder les yeux sur l’arrière de la balle, sur la zone d’impact et de conserver la tête immobile une fois avoir contacté la balle.

Après l’impact, le poignée gauche ne cède pas. il faut continuer le geste dans son prolongement en étirant au maximum.

Le chip lobé

C’est un coup risqué et réservé aux avisés. Mais parfois c’est la seule façon de mettre la balle près du trou. Un chip au golf lobé signifie beaucoup de hauteur de balle et très peu de roule.

Pour ce faire, il faut:

  • Un stance ouvert pour jouer à 90% un swing d’ épaules, de bras et de mains
  • La balle en avant afin de glisser sous la balle et la prendre en remontant dans le swing

Ouvrir à la fois le stance et la face du club, mettre la balle au talon gauche

Tenir le club encore plus légèrement que d’habitude, un grand swing ample et fluide est nécessaire pour les balles les plus hautes. L’accélération au contact de la balle et la traversé sont indispensables à la réussite du coup. Et ce pour éviter de s’arrêter brutalement sur la balle.

Pour réussir un coup lobé, le lie est primordiale. En effet, si la balle ne repose pas sur une surface d’herbe plate et stable, même pas la peine d’y penser. Évitez par exemple de tenter ce coup en pente ou avec une balle enfoncée dans l’herbe. n’essayez jamais de jouer ce coup lobé sur un sol dure, car si vous tapez derrière la balle, la tête de club va rebondir et votre balle va fuser.

Privilégiez lorsque l’herbe n’ est pas trop épaisse, allez-y sans hésiter car la tête de club peut glisser sous la balle sans interférence. Pensez toujours à avoir un mental solide avant de taper.

 

Pour le chip au golf, j’affectionne particulièrement mon wedge 58° qui me permet de faire pratiquement tous les coups autour du green. Par exemple pour le coup lobé, la face est déjà bien ouvert, je l’ouvre d’avantage pour obtenir un 64° si besoin. Pour les coups roulé, je ferme mon lob wedge de 58°. Une fois fermé, celui-ci me permet d’obtenir un wedge d’à peu près 52°, parfait pour mon coup roulé. Sans oublier bien sûr d’adapter mon stance et le positionnement de la balle en fonction du type de coups que je souhaite jouer. 

Vous pouvez allez directement sur la vidéo de chipping avec M. Olivier léglise.