Le swing golf

C’est maintenant qu’on commence à s’amuser. Démarrons le plein swing de golf en mettant correctement le club en mouvement.

Partez bien en ligne

A mi chemin du back-swing, le club doit être parallèle à votre ligne de jeu. Vous y parviendrez en swinguant le club vers l’arrière avec une bon coordination fluide entre le mouvement des épaules, des bras et des mains. A partir de là, ce sera facile d’amener le club en position optimal en haut du back-swing.

Ne rentrez pas à l’intérieur

Si le club part trop à l’intérieur à mi montée, le manche pointera vers la droite de l’objectif ! Pour le ramener sur le même chemin il faudra compenser et perturber le swing.

En revenant de manière symétrique à la montée, on a toutes les chances d’obtenir une balle puissante et droite.

Maxime Mendiboure swing golf

Les 6 clés d’un bon back-swing:

  • laissez le coude droit se décoller légèrement du corps tout en pointant vers le sol
  • Gardez le genou droit fléchi, comme s’il était à l’adresse
  • Le poids se porte sur le pied droit
  • L’épaule gauche doit venir sous le menton
  • La fac de club doit être square au sommet, parallèle à l’avant bras gauche
  • Le talon gauche reste collé au sol, aide à bloquer la rotation des hanche pour créer un effet de ressort

Plus le back-swing est long et large, plus vous disposez de temps pour accumuler de la vitesse et donc de la puissance. Une rotation des épaules efficace joue un rôle important, mais les bras aussi.

Allonger au maximum le bras gauche par rapport à la tête. Les deux bras et les coudes forment un triangle qui permet de garder la face de club square et le club en ligne.

Évitez de laisser flotter le coude droit. En effet, avec une bonne rotation et un bon allongement du bras droit, celui-ci risque de s’éloigner au point qu’il finisse par pointer vers le ciel.

Ne soyez pas non plus étriqué. L’autre façon de détruire le triangle, c’est de coincer le coude droit et ne pas le faire vivre naturellement. Une tension va alors être créée et il sera difficile de bien coordonner les bras et le corps à al descente.

Laissez jouer la gravité

Plus vite vous swinguerez le club à l’impact, plus loin ira votre balle. C’est très simple mais en pratique, plus compliqué d’obtenir vitesse et puissance.

Souvent, on précipite les choses à la descente, en lâchant tout dés que le back-swing est terminé. Du coup, rien ne peut marcher un bon ordre,. Les bras dépassent les mains, les épaules dépassent les bras. Toute la vitesse est dépenses trop tôt et la tête de club en perd au moment de frapper la balle, alors qu’elle devrait être en pleine accélération.

C’est vraiment le timing qui permet d’obtenir des coups puissant.

Lorsque les bons joueurs parlent d’aller trop vite, ils évoquent presque toujours le premier mouvement à partir du sommet du back-swing.

Ce début de descente ne doit pas être précipité: Le swing de golf doit progressivement prendre de la vitesse pour que tout travaille sur le même rail et que la tête de club atteigne sa vitesse maximale à l’impacte.

Traversez

La traversé est une des clefs d’un bonne frappe de balle. C’est taper à travers la balle et pas sur elle. Pour cela, il faut considérer que la balle n’est qu’un objet sur le chemin du club.

Maxime Mendiboure

Le finish

Le finish, pour finir en beauté votre magnifique swing de golf. L’aspect du finish donne une belle information sur ce qui s’est passé auparavant.

L’allongement des bras prouve que le swing a été bien large, le déroulement complet des épaules montre que ce sont elles qui ont pleinement agit pendant tout le swing et pas seulement les bras et les mains. Enfin l’orientation de la pointe du club vers le sol démontre que les mains n’ont pas trop été tournées.

En somme, pour que le club soit rapide et souple, il faut adopter un relâchement naturel.

Maxime Mendiboure

Allez voir nos vidéos professionnelles içi !